The Founders Time

Bienvenue à l'époque des Fondateurs
 
Forum bientôt supprimer, merci de l'avoir fait vivre un temps.

Partagez | 
 

 Mon chemin croisa de nouveau sa route [ROWENA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zachary M.Gregor
avatar
Hogwarts - Staff
Messages : 10
Date d'inscription : 08/06/2012
Localisation : Juste derrière toi

ॐ It's my life and it's only mine !
۞ Secrets :
۞ Rêves :
۞ Ambitions:

MessageSujet: Mon chemin croisa de nouveau sa route [ROWENA]   Lun 9 Juil - 7:59

Zachary M.Gregor & Rowena Ravenclaw
« Je marche solitaire dans la brume de mes souvenirs passés »


Le grand jour était arrivé. Le carrosse m'attendait à l'endroit qui avait été, un cour moment, chez moi. La voiture était petite mais en tout cas bien assez grande pour contenir un homme et son simple bagage, car je n'avais que très peu de bien. Guidait par un grand cheval noir au allure puissante, le voyage fut extrêmement long. Je regardais le paysage défiler en essayant de ne pas me cogner la tête au premier cailloux sur le chemin. L'air mélancolique, je sortis de sous ma chemise le médaillon que je portais autour du cou. Il s'agissait de l'alliance que j'avais, à l'époque, voulu offrir à la femme que j’aimais. Elle m'avait coûté une fortune à moi, pauvre petit paysan dresseur de chevaux, mais je n'avais jamais souhaité la revendre ou encore moins la jeter. Elle était pour moi un souvenir que je devais gardé porter sur mon cœur et dans mon esprit.

Se fut lorsque j'entendis le "Oh" du cocher et sentis l’arrêt du carrosse que je la rangeais de nouveau sous ma chemise afin d'ouvrir la portière. Ainsi apparu devant moi le château, somptueux. Je n'avais jamais rien vu de tel mais fus soudainement inquiet. Il était impossible pour moi de vivre la dedans, trop luxurieux, trop grand. J'attrapais mon bagage et me mis en route tandis que le carrosse disparaissait derrière moi. Les lieux étaient vastes et je me repérais à l'aide de mon instinct ou de mon flaire. Je fus tout d'abord accueilli par le directeur. En faisant connaissance, il voulu me montrer mes appartements. C'est à ce moment là que j'intervins en lui expliquant que ma fonction et ce qui m'accompagnait nécessité de devoir resté à l’extérieur. Il fut tout a fait d'accord mais assez embarrassé puisqu'il n'y avait pas de maison en dehors du château. Je le rassurais donc en lui demandant simplement de me trouver une place afin de m'installer, lui prouvant que je n'étais pas quelqu'un de compliqué.

Je me retrouvais donc ici, prêt de cette vaste foret. Le directeur m'avait raconté son histoire et m'avait d'ailleurs demandait d'y jeter un coup d’œil de temps en temps, afin de voir si un ou deux élèves ne s'y étaient pas aventuré et notamment perdu. Je sortis donc de vieille affaire pour me changer : une simple chemise restant ouverte sur le début de mon torse puisque les boutons étaient arrachés et un pantalon, légèrement délavé. Le directeur m'avait gentiment fait porté du matériel car il savait, contre tout attente, que je n'allais pas utiliser la magie pour construire mon logis. Je me mis au travail, montant d'abord la charpente en bois puis construisant des murs solides en pierre et en chêne. Voilà presque trois jours que je travaillais sur mon œuvre. Je n'avais vu personne et dormis a la belle étoile comme j'aimais tant le faire. Il ne restait plus que le toit ainsi que quelques éléments intérieurs, même la cheminée était posé. Du haut de mon échelle, je plantais les clous à l'aide d'un marteau fait main. Comme à l'époque, je ressemblais à un vrai paysan, pauvre mais charmant. Un peu sale, les cheveux en pagaille, le col ouvert laissant vu sur ma chaîne orné d'une bague que je portais autour du cou, mais aussi vu sur le début de ma cicatrice sombre qui recouvrait mon omoplate jusqu'à ma clavicule. Se fut lorsque j'entendis une voix féminine, captivé par mon travail, que je fus surpris et failli même glissé de l'échelle. Agile, je pu me rattraper et posa mes yeux sur la jeune femme qui se trouvait un peu plus loin... Se fut alors une sensation de faiblesse extrême qui m'envahit, l'air ne passait plus dans mes poumons, mon cœur avait cessé de battre dans ma poitrine, mon sang ne circulait plus dans mes veines. S'était Rowena qui se trouvait devant moi... Rowena... cette coïncidence était impossible, inattendu, violente, en tout cas pour moi. Je finis par tomber de l'échelle, tout s'était passé si rapidement, j'avais été déstabilisé par cette vision. Je rouvris les yeux et malgré la petite douleur dans le dos, me redressa légèrement, plantant mon regard ébahi sur la jeune femme. Ce n'était donc pas un mirage mais bien la réalité. Je ne savais si s'était un rêve... ou un cauchemar.
    - Rowena ...

_________________


La petite fille en rouge est ma victime
Pourtant plus que son gout, son sourire et sa tendresse m’ont attiré
Mais lorsqu’elle m’a rejeté je n’ai su que montrer mes crocs.
Zachary M.Gregor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mon chemin croisa de nouveau sa route [ROWENA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» de nouveau en route pour le Royaume
» Et mon chemin croisa le tien... | PV Fleur d'Oranger
» Chacun sa route chacun son chemin ♫ [ Libre 1 Personne ]
» Un nouveau compagnon de route
» Peu importe la route et les chemins empruntés, l'important c'est la destination ! / Heather --> FINI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Founders Time :: Hogwarts'Outside :: Parc-