The Founders Time

Bienvenue à l'époque des Fondateurs
 
Forum bientôt supprimer, merci de l'avoir fait vivre un temps.

Partagez | 
 

 Lisbeth ♣ life is no nintendo game. you don't get another chance. fini.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lisbeth N. Longbottom
avatar
Ravenclaw - Student
Messages : 134
Date d'inscription : 25/06/2012

ॐ It's my life and it's only mine !
۞ Secrets :
۞ Rêves :
۞ Ambitions:

MessageSujet: Lisbeth ♣ life is no nintendo game. you don't get another chance. fini.   Lun 25 Juin - 9:04


lisbeth nevaeh longbottom
« do you need a reminder of the love that we gave you ? don’t worry. You’re walking away. But we’ll always be watching you. »
I. Behin the computer:
Pseudo Pop’n Gum
Âge Dix huit ans
Expérience RP Je dirais depuis environ quatre ans
Présence sur le forum Entre quatre et cinq jours sur sept
Code Règlement Angie approuve et valide Cool
Un petit mot ? Party rock is in the house (a) et nemo j'te n'aime aussi tout fort ♥️
II. Informations:
Surnom(s): Liz’, Lili, Beth
Âge: Dix sept ans
Sang: Née moldue
Nationalité: Anglaise
Date&Lieu de naissance: Née à Oxford le 10 novembre
Situation amoureuse: Célibataire
Études/Métier: Quatrième année
Copyright: avatar belikovs, citation don’t worry, we’ll be watching you by Gotye

III. I'm like that.
Lorsqu’on la voit pour la première fois, la plupart des gens ont tendance à penser que Lisbeth est une fille gentille et bien sous tout rapport. Ses belles boucles blondes, ses yeux bleus et son sourire amusé sont souvent trompeur. Mais comme bien souvent, il ne faut pas se fier aux apparences. Liz’ est une jeune fille très dynamique et n’hésite pas à se lancer dans de nouvelles choses quand l’envie l’en prend. Elle n’a pas froid aux yeux et quitte à se faire prendre, elle préfère que ça soit pour une bonne raison. Elle refuse de se faire marcher sur les pieds, juste sous prétexte que c’est une fille, elle veut montrer qu’elle est forte et qu’elle peut très bien se débrouiller seule. Lisbeth n’a pas peur de dire ce qu’elle pense, elle trouve même que parfois c’est bien utile. Peu importe si elle se fait des ennemis, au moins elle n’est pas une hypocrite. Cela dit, pour les personne qui lui sont proches, Liz’ est très attentive et cherche toujours à leur faire plaisir, quitte à se faire passer au second plan. Elle est d’un naturel gentil et ne s’énerve que si on l’a cherche réellement ou bien qu’on s’en prend à son entourage. La jolie blonde est toujours prête à faire la fête ou bien à déconner, c’est même surement un des ses passe temps favoris. Si jamais vous cherchez quelqu’un pour tester l’école buissonnière, n’hésitez plus.


IV. My past, my story.
« Nous ne savons plus quoi faire, c’est notre fille après tout » Le prêtre prit quelques secondes pour faire semblant de réfléchir. Dès le début de l’histoire du jeune couple, il savait quelle réponse il allait leur donner. Il la préparait depuis une dizaine de minutes mais ne voulait pas paraitre trop sur de lui. Ce n’était pas le premier cas qu’il voyait. Des choses qui se mettent à bouger dans le salon, des tas de choses qui n’étaient pas normales. « Je ne vois qu’une seule chose, malheureusement, il faut que vous la remettiez aux autorités. Un bébé qui parvient à faire bouger des objets n’a rien de normal ! » Le prêtre avait tenté de prendre un air désolé alors qu’il ne l’était pas du tout. Pendant les cinq minutes qui suivirent, il essayait de prouver aux parents qu’ils devaient aller voir les autorités, que s’ils se séparaient de leur fille, c’était pour le bien de tout le monde, y compris le leur. En rentrant chez eux, le soir même, le couple ne savait plus vraiment ce qu’il devait croire, ils avaient l’impression que tout se mélangeait dans leur tête. Mais quand leurs yeux se posèrent sur leur petite fille, ils savaient qu’elle ne pouvait pas être aussi maléfique que le prêtre avait voulu le prétendre. Elle regardait ses parents en souriant et ses bras s’agitaient dans l’air, comme si elle essayait vainement d’attraper quelque chose entre ses petits doigts. Les deux adultes prirent alors une décision. Jamais ils ne pourraient abandonner leur enfant. Ils préféraient changer de vie, repartir à zéro dans une autre ville plutôt que de la laisser. Le lendemain leurs affaires étaient prêtes, il n’y avait pas vraiment de destination, le seul but était de partir loin d’ici pour se protéger et surtout pour protéger leur fille. Ils n’accordaient aucune confiance au prêtre. C’est lui qui avait évoqué en premier la chasse aux sorcières et le couple savait très bien qu’il n’hésiterait pas à aller parler aux autorités de ce bébé étrange qu’il avait vu plus tôt. Il valait mieux partir, c’était beaucoup plus sur. Quitter la ville pour la campagne. Ne plus jamais évoquer le don de leur fille. Faire en sorte que cela reste secret pour qu’elle ne risque rien. Il fallait juste espérer que Peterborough soit le bon endroit.


«your job’s a joke, you’re broke, your lovelife’s d.o.a . I’ts like you’re always stuck in second gear. When it hasn’t been your day, your week, your month or even your year. But I’ll be there for you like I’ve been there before. I’ll be there for you cause you there for me too. No one could ever know me. No one could ever see me. Seems you’re the only one who knows, what it’s like to be me. Someone to face the day with, make it through all the rest with, someone i’ll always laugh with. Even at my worst I’m best with you.»

« Lili, arrêtes tu sais bien que maman a dit qu’on ne devait pas le faire dehors ! » Je ne répondis pas. J’avais quelques pas d’avance sur lui et je m’amusais. En même temps, ce n’était pas donné à tout le monde de pouvoir faire voler des feuilles. Ça n’avait rien de transcendant mais ça m’amusait beaucoup. Cela dit à dix ans, il y a beaucoup de choses qui m’amusaient. Et je savais qu’au fond de lui, mon frère rêvait de le faire aussi, sauf qu’il voulait suivre les conseils de notre mère. Enfin, ce n’était pas vraiment un conseil mais plutôt un ordre. Les sorciers étaient plutôt mal vus et elle savait ce qu’on risquait si jamais quelqu’un nous voyait. Mais je ne voyais pas ce qu’il y avait de mal à s’amuser dans son propre jardin. « Allez, on est juste dans le jardin, personne ne peut nous voir. » J’avais testé la voix innocente et le regard triste. Après tout, j’avais une chance sur deux pour que ça marche. Seamus finit par céder et me rattrapa en quelques foulées. Pendant les dix minutes qui suivirent, on s’amusa à s’envoyer des feuilles mortes sans même les toucher. Aucun de nous deux n’étaient précis, mais ça nous importait peu. On voulait seulement que cette journée d’automne passe un peu plus vite et c’est tout ce qu’on avait trouvé à faire en attendant que notre père rentre de son travail. Je crois bien que mon frère et moi, on aurait pu continuer encore longtemps comme ça. La seule chose qui fut capable de nous arrêter, c’était le regard de notre mère. Elle était à l’autre bout du jardin, mais il n’y avait pas besoin d’être devin pour savoir que ça allait chauffer pour notre matricule. Dans la minute qui suivit, on se retrouva assis à la table de la cuisine, en silence. Je me contentais de regarder mes mains alors qu’on attendait qu’elle parle. Je savais que j’allais avoir droit à encore plus de leçon. J’étais la plus grande alors peut-être que c’était à moi de faire attention. Je voulais juste qu’on s’amuse un peu. Rien de plus. Mais je savais aussi que ce n’était pas évident pour nos parents. Ils avaient peur qu’une personne mal intentionnée découvre notre secret. Ils voulaient juste nous protéger et nous on prenait des risques, sans penser à eux. Les sorciers n’étaient pas acceptés, je crois qu’ils étaient même considérés comme des personnes à part, ceux qu’il ne fallait surtout pas approcher. Pourtant mon frère et moi, on ne faisait rien de mal. Jeter des feuilles mortes en l’air n’avait jamais tué personne. Je ne comprenais pas pourquoi ils s’obstinaient à ne voir que le mal chez nous. Je suis pourtant sure qu’un ou deux de nos petits numéros les feraient rire, eux aussi. Comme prévu, Seamus et moi, on eut droit au véritable speech de notre mère. Ce n’était pas la première fois alors on le connaissait par cœur. Elle nous répétait sans cesse qu’il fallait qu’on fasse attention. Que si quelqu’un nous voyait, cela pouvait avoir de graves conséquences et qu’elle ne voulait pas qu’il nous arrive quelque chose. Je me contentais d’hocher la tête, à chaque fois qu’elle s’adressait directement à moi mais je n’avais pas envie de parler. Je voulais juste en finir. Peut-être que j’étais trop petite pour comprendre pourquoi c’était si important de garder notre secret. Je ne vois pas ce qu’il y avait de mal à être différent. Ni même pourquoi les gens devraient avoir peur de nous, s’ils connaissaient la vérité. Ni mon frère ni moi, on avait fait du mal à quelqu’un. Je montais les escaliers et au lieu d’aller dans ma chambre, je fis un détour par celle de mon frère. Je m’assis au bout de son lit alors qu’il était allongé dessus. « Dis, tu crois que maman a raison et qu’on est en danger si quelqu’un apprend pour nous ? » Il tourne la tête dans ma direction et hausse les épaules. C’est bien ce que je dis, on est trop jeune et nous tout ce qu’on veut c’est s’amuser. « J’en sais trop rien. Peut-être que oui, elle en sait plus que nous alors elle a surement ses raisons. » Je pince mes lèvres. J’aimerais bien les connaitre moi, ses raisons. Je suis de nature curieuse déjà comme ça mais alors en plus si ça me concerne, je ne risque pas de lâcher l’affaire. « Je suppose qu’on serait de bons enfants, si on faisait un peu plus attention à nos mouvements… » Seamus me sourit et se contente de bouger la tête en signe d’approbation. Finalement, on sait ce qu’il nous reste à faire. Mais je sais déjà que ça ne va pas être évident, bien au contraire. J’essayais d’imaginer à ce que ça allait être, les journées sans magie, mais c’était dur. La voix de mon frère me sortit de mes pensées. « Mais tu sais Lili, quoi qu’il arrive, je suis sur que ça ira parce qu’on sera là l’un pour l’autre… » Je souris et frappais dans sa main pour montrer mon accord. Je savais très bien que quoi qu’il puisse arriver, il serait là pour moi, pour m’aider. Et je crois même que c’était la chose qui me rassurait le plus quand je pensais aux années à venir.

« there was a time I was down. I didn’t know what to do. I was just stumbling around, thinking things could not improve, I couldn’t look on the bright side of anything at all. That’s when you gave me a call. Now I feel better, better, better than before. I feel better, now I’m not down down anymore. And there were times I was sure, so sure. I couldn't turn it around. I couldn't care anymore, about the good things I found. That's when you gave me a reason, to make me smile again. I only have to see you and then I feel better than before.»

J’étais pas vraiment à l’aise. Je veux dire, c’est la première fois que je me retrouvais entourée d’autres sorciers, à part mon frère. En temps normal, c’était juste lui et moi, personne d’autre. Depuis qu’on avait découvert que j’avais des pouvoirs magiques, j’avais juste été entourée de ma famille. Peu de personne était au courant alors ça limitait le nombre de personne qui pouvait critiquer ou bien me regarder de travers. Mais là, j’allais devoir faire face à des personnes que je ne connaissais pas et j’allais devoir cohabiter avec et franchement ça ne me réjouissait pas du tout. Je n’avais pas grandi dans une famille de sorciers alors je n’y connaissais pas grand-chose. Juste les bases ou bien ce que mon frère et moi on en avait déduit. En fait, ce n’était rien de concret et je n’avais pas envie de tomber sur de mauvaises personnes, celles qui voulaient juste se moquer. Perdue dans mes pensées, j’essayais d’éviter un maximum de personne, me cachant derrière mes cheveux pour éviter les regards. J’étais entourée d’élèves de mon âge et je ne savais absolument pas quoi faire. Même de voir un simple chapeau me faisait trembler, d’accord il savait parler mais c’était quand même un chapeau. J’attendais patiemment mon tour, observant de temps à autre les élèves qui allaient prendre place à leur table. J’angoissais, il n’y avait pas d’autre mot. Quand j’entendis mon nom suivi de mon prénom, j’ai cru que mes pieds n’allaient plus vouloir bouger. J’étais terrifiée et quand the Sorting Hat m’arriva sur les yeux et me plongea dans le noir, mon état ne s’arrangea pas. J’entendais vaguement l’autre se demandait où est-ce qu’il allait m’envoyer mais j’étais incapable de sortir quelque chose. Quand il prononça Ravenclaw, j’étais juste contente d’une chose. Pas forcément d’être dans cette maison mais surtout d’en avoir fini avec cette épreuve. Je me dirigeais vers la table des Ravenclaw, repérant une jeune fille brune qui me sourit. Il me semblait l’avoir croisé avant mais je n’étais pas sure. Doucement, je m’approchais de l’endroit où elle se trouvait. « Hmm…Est-ce que je peux m’ass… » Je n’eus pas vraiment le temps de finir ma phrase que je réussis à trébucher sur un obstacle invisible. Je me voyais très bien atterrir les fesses par terre devant beaucoup de personnes, tout à fait moi. Heureusement, la brunette ma rattrapa avant que mon visage ne touche le sol. Sans vraiment m’en rendre compte, je me retrouvais assise à côté d’elle alors qu’elle m’observait. « Est-ce que ça va ? » J’hochais doucement la tête, pas sure de m’être remise de ma chute. Ou plutôt de ma non-chute. « Je m’appelle Angie… » Je levais doucement la tête et la regardais. Elle me souriait alors qu’elle ne me connaissait même pas. J’esquissais un sourire. Je n’avais pas vraiment l’habitude de rencontrer des personnes gentilles. C’est vrai, les seuls qui connaissaient notre vraie nature à mon frère et à moi, c’était nos parents. Alors ça limitait beaucoup le champ de rencontre. « Moi, c’est Lisbeth… » Certains élèves me regardaient et je savais très bien que beaucoup de personnes avaient assisté à ma démonstration de « je ne tiens pas sur mes pieds ». Angie avait du suivre mon regard puisqu’elle reprit la parole ensuite. « Ne t’en fais pas pour ça. D’ici demain, ils auront trouvé quelque chose d’autre et ils ne se souviendront même plus de toi. » Elle m’adressa un clin d’œil et pour la première fois de la journée, je souriais vraiment. Pendant toute la durée du repas, on a appris à se connaitre et on a surtout rigolé. Je crois même que pour la première fois depuis que j’avais quitté mes parents, je me sentais bien et à ma place. Grâce à elle.

Trois ans plus tard
Je poussais tout sur mon passage, que ce soit mes draps, mon oreiller, mes vêtements que je n’avais pas encore rangé. Ce n’était pas possible que je l’ai perdu. Je veux dire, je l’avais sous les yeux seulement deux minutes avant. Je m’étais retournée, le temps de ranger quelques affaires et une fois de retour devant le lit, il avait disparu. D’accord, ce n’est pas la première fois que je perds des choses mais quand même. Je râle toute seule dans mon coin en continuant à chercher. Je sais que je suis dans une école de magie mais un collier ne peut pas disparaitre tout seul. A moins que… Les yeux plissés, je me tournais vers celle qui partageait ma chambre. Elle avait l’air bien trop innocente, allongée sur son lit. Je me contentais de la fixer alors qu’elle tournait son visage dans ma direction. Doucement, elle leva une de ses mains et me sourit. « C’est ça que tu cherches ? » Sa main tenait mon collier, tant recherché. Elle m’avait regardé retourner toute la chambre, juste pour avoir le plaisir d’arriver à ce moment précis. Je m’approchais de son lit, tendant la main en direction de mon collier. « Est-ce que tu comptes me le rendre ? » J’essayais de ne pas sourire ou au moins de ne pas trop le montrer. Après tout, on savait l’un comme l’autre, comme tout cela allait finir. Angie hocha la tête en signe de négation et je souris. C’était typique. Je m’avançais encore alors qu’elle se levait. Si quelqu’un entrait, il ou elle aurait pu croire qu’on se préparait à combattre. Mais non, pas du tout. Je tentais un geste à la sournoise afin d’attraper mon collier d’un geste vif mais Angie me vit venir et recula d’un pas. S’enchaina une véritable course poursuite à travers notre chambre. Je crois bien qu’au passage, on avait du marcher sur nos lits, nos vêtements, nos uniformes et que sais-je encore. Je pense que ça avait bien dû durer cinq bonnes minutes. Je finis par m’écrouler sur mon lit en riant et ma brunette vient s’installer à côté de moi. « Je crois qu’on vient de faire notre sport matinal ! » Je tourne la tête et la regarde en souriant. Les filles qui occupent les chambres voisines à la nôtre doivent surement nous prendre pour des folles. Mais c’est ça qui est bien. Pas de passer pour des folles, mais de savoir que dans notre manœuvre, on pouvait embêter quelqu’un, moi ça me plaisait. Je laissais ma respiration retrouver sa normale, ce qui était presque le cas avant que ma meilleure amie ne me fasse sursauter. Soit disant qu’on était en retard. Je la regardais s’activer dans tous les sens pour préparer ses affaires alors que je ne bougeais pas. « Mais allez, dépêche toi, on va être en retard ! » Je la regardais avec de grands yeux. Est-ce qu’elle était vraiment en train de me faire ce coup là ? Je pris la peine d’attacher mon collier avant de me lever et de prendre, à mon tour, à mon sac. Je devais être trop lente à son gout puisqu’elle attrapa mon bras et me tira derrière elle. Je dévalais les escaliers à sa suite, adressais un vague bonjour aux têtes familières dans la salle commune et la suivais. A l’allure à laquelle allait Angie, on arriva bien vite au pied de la tour qui abritait notre salle commune. C’était ma meilleure amie depuis qu’on avait quatorze ans mais j’étais quand même décidé à me venger pour la peur qu’elle m’avait faite dans notre chambre. Et quelle vengeance ! (a) Je marchais à ses côtés alors que je retenais à grand peine mon sourire. Je tournais la tête, faisant semblant d’être à la recherche de quelque chose ou plutôt de quelqu’un. Sans prévenir, j’attrapais le bras d’Angie. « Ehh regarde là-bas, ce serait pas Liam… ? » Bien sur, elle leva la tête et le chercha. Sauf qu’il n’était pas là et qu’il ne l’avait jamais été. J’avais quelques pas d’avance sur elle et je rigolais. D’accord, c’était pas gentil mais qu’est-ce que c’était marrant. Je me retournais vers elle en souriant. « Bon alors, tu viens ? Je croyais qu’on était en retard, moi ! » Elle me lança son regard tueur et je rigolais encore plus. Elle me rattrapa et on finit, tout de même, par se rendre en cours. Même si je savais, tout comme elle, que cette journée allait être rythmée par nos petites vengeances mutuelles. Mais bon, on était amies, pour le meilleur comme pour le pire.


«my heart is sinking as I'm lifting up above the clouds away from you. And I can't believe I'm leaving. I don't know what I'm gonna do. But someday I will find my way back to where your name is written in the sand. Cause I remember every sunset. I remember every word you said. We were never gonna say goodye. Till we had to get back to. Back to summer paradise with you. And I'll be there in a heartbeat. My soul is broken. Streets are frozen. I can't stop this feelings melting through. And I'd give away a thousand days, just to have an another one with you.»

J’allais le tuer. Une morte lente, simple mais efficace. Je sais bien qu’on s’était mutuellement juré nos pertes, mais moi je n’avais touché à ses cheveux. Je m’observais dans le miroir, sous tous les angles possibles. Je voulais être sure que mes cheveux soient redevenus blonds partout. Je ne sais pas trop comment il avait fait mais il m’avait eu. Il fallait bien que je le reconnaisse. J’avais eu droit à un espèce de sortilège pour débutant et mes cheveux avaient pris une couleur étrange. Ils avaient d’abord viré jaune pour ensuite tiré sur le vert, ce qui donnait une couleur vraiment très étrange. D’autant plus que mes racines avaient gardé leur couleur naturelle. En fait, c’était un sortilège ni bien fait ni à refaire. Digne d’un Slytherin quoi. J’avais pu compter sur Angie pour m’aider et en deux en trois mouvements, mes cheveux avaient retrouvé leur aspect normal. Cela dit, ma colère n’était pas redescendue pour autant. Personne ne pouvait toucher à mes cheveux, sans en subir les conséquences. J’avais remercié ma meilleure amie et j’avais quitté la salle commune des Ravenclaw, en trombe. Je n’avais même pas pris le temps de lui expliquer pourquoi mais elle me connaissait suffisamment pour savoir ce que j’allais faire. Je l’avais facilement retrouvé. Titus Butcher, jamais seul. C’est pas pour autant que ça allait m’impressionner. Je n’avais pas peur, ni de lui ni de ses amis. J’avais juste envie de lui arracher le sourire qui se collait constamment sur le visage. D’accord, ça m’arrive d’aimer ce sourire mais après un jour comme celui-là, j’en oubliais toutes les fois où j’avais pu l’apprécier. Bien sur, il m’avait vu arriver. Je n’étais même pas à deux mètres de lui quand il décida de déclarer les hostilités. « Alors Longbottom, tu as eu une mésaventure avec tes cheveux d’après ce que j’ai entendu… » Il souriait cet idiot. L’idée de lui coller mon poing dans la figure m’a traversé l’esprit, mais je n’avais pas non plus envie de m’attirer trop d’ennui. J’essayais de sortir cette idée de mon esprit avant de la mettre à exécution, sinon ça allait faire mal. « Tu sais, c’était un simple sortilège, pas de quoi ameuter toute l’école. Je dirais même que c’est digne d’un première année. » Je souriais alors que son visage blanchissait. Pourtant, il devrait avoir l’habitude, je n’avais jamais été gentille avec lui. Ou alors, personne n’en avait été témoin. Mais ça restait tout de même, un évènement très rare. Et ça allait le rester. Titus me regarda, cherchant surement quelque chose à me répondre qui pourrait faire mal. C’est tout ce qu’on savait faire de toute façon. S’embêter - pour ne pas dire autre chose- mutuellement et continuellement. Je crois même que c’est devenu un de mes jeux préférés. Cela dit, il n’y avait pas vraiment de gagnant puisque le lendemain, on recommençait. C’était comme un jeu sans fin et ça me plaisait plutôt bien. « La prochaine fois que tu veux me piéger, essaye d’abord d’apprendre à viser… » Je lui lançais un sourire amusé et fis demi-tour. La suite pourrait attendre le lendemain. Pour le moment, j’étais plutôt fière de moi.

Je retrouvais ma meilleure amie dans la grande salle. On avait un cours qui devait débuter dans pas trop longtemps mais je savais que je pouvais la trouver dans la grande salle. C’était un peu comme notre point de ralliement. Arrivée dans la grande salle, je repérais rapidement une chevelure brune à la table des Ravenclaw. Sauf qu’elle n’était pas seule. Une chevelure blonde l’accompagnait, qui appartenait à Celestria. Je souris doucement en m’approchant des filles. Celestria avait un an de moins qu’Angie et moi, et pourtant on l’adorait. Elle était un peu notre petite bouffée d’oxygène dans la journée et à chaque fois que je la voyais, elle était de bonne humeur, de quoi vous donnez envie de sourire. Je m’installais face aux deux filles et Angie leva les yeux vers moi avec un sourire. « Alors qui c’est qui a gagné aujourd’hui ? » Excusez-moi le terme, mais là elle était littéralement en train de se foutre de moi. Cela dit, je savais pourquoi. Je ne comptais plus le nombre de fois où Angie m’avait vu rentré à la salle commune, énervée à cause d’une seule et même personne. Et à chaque fois, elle trouvait le moyen de rigoler. Juste une manière plus ou moins subtile de se venger de tout ce que je pouvais lui faire quand Liam était dans les parages. C’est donnant- donnant chez nous. Celes me regarda avec un sourire qui voulait simplement dire qu’elle savait de quoi on parlait. Je secouais doucement la tête, l’une était aussi commère que l’autre. « Le serpent n’a pas essayé de mordre, aujourd’hui ? » Celestria me souriait alors que ma meilleure amie se retenait de rire. La tout de suite, je ne savais pas laquelle des deux, j’avais le plus envie de tuer. Mon regard passa de l’une à l’autre et je me disais que finalement j’aurais mieux fait de rester dans mon coin. « Trop drôle. Pour votre information, non il n’a pas mordu et il n’a pas gagné non plus. Heureuses ? » Sur ce coup-là, ni l’une ni l’autre ne réussirent à retenir leur rire. Je passais une main dans mes cheveux alors que Celestria fut la première à se reprendre. « Oui, très heureuses ! » D’accord, sur ce coup-là, je n’étais vraiment pas aidé. Angie se reprit peu à peu mais je crois bien qu’elle avait eu les larmes aux yeux, à force de trop rire. Peut-être que je l’avais mérité, après tout. Je lui avais fait croire que Liam était là, alors que non. Cela dit, sur le moment c’est moi qui avais bien rigolé. « Allez, Lili on va aller en cours avant que tu ne te décides à aller te planquer dans la salle commune… » Cette fois-ci, c’est elle qui eut droit à mon regard tueur. Elle leva les mains en signe d’innocence et m’entraina à sa suite. La journée allait être longue, mais l’aspect positif, c’est qu’au moins on ne s’ennuyait jamais.



Fiche by ©Didi Farl


Dernière édition par Lisbeth N. Longbottom le Mar 26 Juin - 13:09, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angie W. Rhys
avatar
Ravenclaw - Student
Messages : 170
Date d'inscription : 29/03/2012

ॐ It's my life and it's only mine !
۞ Secrets :
۞ Rêves :
۞ Ambitions:

MessageSujet: Re: Lisbeth ♣ life is no nintendo game. you don't get another chance. fini.   Lun 25 Juin - 9:10

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAHHHHHHHH *n'a plus d'air et inspire à fond* AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH
MA NEZNEZ D'AMOUR *lui saute dessus et lui fait un énorme calinou de la mort qui tue et la ressuscite après*
Qu'est ce que je suis trop méga, archi, giga, ultra contente que tu sois là . Si tu savais comment tu m'as manqué Sad . En tout cas laisse moi te souhaiter the bienvenue ici (je te fais la danse de la joie et tout et tout). J'espère sincèrement que tu te plairas ici, mais je n'en doute pas parce que tu es la meilleure de mon cœur I love you .
Je te souhaite également un bon courage pour ta fichounette et si tu as des questions tu sais où tu peux me trouver Cool . Je te n'aime fort ma Neznez

_________________
ANGELINA WEATHER RHYS ϟ « FLEUR AUX PÉTALES D'OR REPENDS TA MAGIE. » L'amour perce mon cœur.. Et l'argent ne fait pas le bonheur Mais j'attends un être charmeur Mon marin riche et sans peur. Oh mes sœurs approchez sur l'heure, et venez voir séant... Mon généreux marin sans peur Qui écume les Océans... L'amour perce mon cœur.. Et l'argent ne fait pas le bonheur Mais j'attends un être charmeur Mon marin riche et sans peur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisbeth N. Longbottom
avatar
Ravenclaw - Student
Messages : 134
Date d'inscription : 25/06/2012

ॐ It's my life and it's only mine !
۞ Secrets :
۞ Rêves :
۞ Ambitions:

MessageSujet: Re: Lisbeth ♣ life is no nintendo game. you don't get another chance. fini.   Lun 25 Juin - 9:33

    ME NEMOO D'AMOUR La folie des smileys me poursuivra encore et toujours (a) Tu m'as manqué aussi tout beaucoup et puis maintenant deux serdys ensemble, ça va roxxer dans la maison, surtout qu'il y a toujours l'arme secrète avec Spooki Cool En tout cas, merci ma Nemo, j'ai hâte de commencer


Dernière édition par Lisbeth N. Longbottom le Lun 25 Juin - 13:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godric Gryffindor
avatar
Hogwarts - Founder
Messages : 170
Date d'inscription : 24/04/2012

ॐ It's my life and it's only mine !
۞ Secrets :
۞ Rêves :
۞ Ambitions:

MessageSujet: Re: Lisbeth ♣ life is no nintendo game. you don't get another chance. fini.   Lun 25 Juin - 9:35

    xD
    Bienvenue sur le forum ! ^^

    Et bonne chance pour ta fiche (Une folle en plus... OMG !)

_________________
Les apparences sont trompeuses et sache mon amour que personne d'autre que toi ne compte dans ma vie. Je te serais fidèle tout le long malgré tous les obstacles que Dieu mettra sur notre route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rowena Ravenclaw
avatar
Hogwarts - Founder
Messages : 343
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 23

ॐ It's my life and it's only mine !
۞ Secrets :
۞ Rêves :
۞ Ambitions:

MessageSujet: Re: Lisbeth ♣ life is no nintendo game. you don't get another chance. fini.   Lun 25 Juin - 9:47

Bieeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeenvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue ♥

Bonne chance pour ta fichette miss ♥

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisbeth N. Longbottom
avatar
Ravenclaw - Student
Messages : 134
Date d'inscription : 25/06/2012

ॐ It's my life and it's only mine !
۞ Secrets :
۞ Rêves :
۞ Ambitions:

MessageSujet: Re: Lisbeth ♣ life is no nintendo game. you don't get another chance. fini.   Lun 25 Juin - 9:52

    Merci beaucoup à vous deux I love you
    héhé Godric, c'est l'effet de retrouver ma plus belle qui fait ça, mais promis je ne mords pas... enfin pas encore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lisbeth ♣ life is no nintendo game. you don't get another chance. fini.   Lun 25 Juin - 16:51

Bienvenue à toi Lisbeth ^^
Revenir en haut Aller en bas
Juliet Shepard
avatar
Gryffindor - Student
Messages : 131
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 22
Localisation : Dans ton lit (aa)

ॐ It's my life and it's only mine !
۞ Secrets :
۞ Rêves :
۞ Ambitions:

MessageSujet: Re: Lisbeth ♣ life is no nintendo game. you don't get another chance. fini.   Mar 26 Juin - 10:50

Bienvenue parmi nous

_________________
Juliet Shepard
« il y a quelque chose d’électrique dans son regard... quelque chose en plus quoi ! mais qu'est-ce que tu me chantes ? t'es bizarre, ils sont bleus ses yeux. ben ouais, justement, ils sont électriques ! » ©️Brownie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisbeth N. Longbottom
avatar
Ravenclaw - Student
Messages : 134
Date d'inscription : 25/06/2012

ॐ It's my life and it's only mine !
۞ Secrets :
۞ Rêves :
۞ Ambitions:

MessageSujet: Re: Lisbeth ♣ life is no nintendo game. you don't get another chance. fini.   Mar 26 Juin - 12:49

    Merci les filles et je pense avoir fini ma fiche (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rowena Ravenclaw
avatar
Hogwarts - Founder
Messages : 343
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 23

ॐ It's my life and it's only mine !
۞ Secrets :
۞ Rêves :
۞ Ambitions:

MessageSujet: Re: Lisbeth ♣ life is no nintendo game. you don't get another chance. fini.   Mar 26 Juin - 13:12





Bienvenue à toi qui vient d'être sélectionnée pour faire partie de la maison des Bleus et Argent, je suis Rowena Ravenclaw, votre directrice de maison. Comme, vous le savez, cette noble maison reçoit les élèves qui sont intelligent, ayant un esprit plutôt différent des autres. De plus, ils sont sages et créatifs. Je vous souhaite bonne chance pour votre année scolaire. Et, je sais que vous allez réussir et même si vous perdez, ne vous découragez pas.
Rowena Ravenclaw


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angie W. Rhys
avatar
Ravenclaw - Student
Messages : 170
Date d'inscription : 29/03/2012

ॐ It's my life and it's only mine !
۞ Secrets :
۞ Rêves :
۞ Ambitions:

MessageSujet: Re: Lisbeth ♣ life is no nintendo game. you don't get another chance. fini.   Mar 26 Juin - 13:44

J'aime j'aime j'aime j'aime j'aime j'aime T'es la meilleure ma Neznez et et et dit on se fait un rp toutes les deux?

_________________
ANGELINA WEATHER RHYS ϟ « FLEUR AUX PÉTALES D'OR REPENDS TA MAGIE. » L'amour perce mon cœur.. Et l'argent ne fait pas le bonheur Mais j'attends un être charmeur Mon marin riche et sans peur. Oh mes sœurs approchez sur l'heure, et venez voir séant... Mon généreux marin sans peur Qui écume les Océans... L'amour perce mon cœur.. Et l'argent ne fait pas le bonheur Mais j'attends un être charmeur Mon marin riche et sans peur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Lisbeth ♣ life is no nintendo game. you don't get another chance. fini.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lisbeth ♣ life is no nintendo game. you don't get another chance. fini.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Founders Time :: Come and play :: Salle de répartition :: Répartitions Validées-