The Founders Time

Bienvenue à l'époque des Fondateurs
 
Forum bientôt supprimer, merci de l'avoir fait vivre un temps.

Partagez | 
 

 première rencontre [pv Ilisa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John Louis Smith
avatar
Gryffindor - Student
Messages : 16
Date d'inscription : 25/06/2012

MessageSujet: première rencontre [pv Ilisa]   Mer 27 Juin - 20:02

    Quand Godric m’a proposé de venir à Hogwarts en tant que concierge il ne m’a pas fallut longtemps pour accepter, bien que si on me regarde de plus près on peut aisément se demander comment un type comme moi a pus arriver jusque là alors que lui même est un peu fou-fou sur les bords. Si vous demandez à Godric un avis sur moi il sera bien capable de vous dire que quand je m’y mets je suis une personne ultra protectrice et quand j’ai décidé de veiller sur quelqu’un je ne lâche pas le morceau, je peux être pire qu’un big-bull entrain de défendre sa nourriture. Sur le fait de défendre sa nourriture c'est un sujet que je connais bien. Je ne pourrais jamais oublier ma petite enfance, cette période durant laquelle je devais me débrouiller pour avoir quelques choses dans l'estomac. Pour ce qui est question cœur et sentiments je ne peux pas vraiment dire haut et fort que j’ai vraiment trouvé la personne avec qui me lier et fonder une famille mais pour cela j’ai encore le temps, après tout je n’ai que 26 ans ou aux alentours de cet âge là puisque je n'ai aucun papier mentionnant un quelquonque acte de naissance. Quand je veux me détendre je vais boire un verre, je ne suis pas dépendant à l’alcool mais quand j’ai une baisse de moral j’en ressens vraiment le besoins. Là tout de suite maintenant je donnerai n'importe quoi pour avoir une chopine. Pourquoi? à vous dire la vérité je ne suis pas le genre d'individu à me plaindre pour un rien. Non je suis un dur à cuire, quand j'ai des problèmes j'ai pour habitude de les régler tout seul. Malheureusement sur ce coup là j'ai quelques difficultées je dois apprendre à le reconnaitre. Il y a quelques heures de cela, après avoir été faire un petit tour à l'extérieur d'Hogwarts je me suis retrouver dans une mauvaise posture, poursuivit par des individus sans pouvoirs. La différence fait peur. Tout ce qui est différent doit être détruit. C'est une chose que j'ai bien compris quand on se retrouve face à des personnes sans dons. Elles ont peur et sont assoifées par une haine sans limites. bref revenons à mon histoire, je me revois encore courir à en perdre la raison mais je me suis fait encerclé tel un loup prit au piège. Le fait de souffrir ne m'a jamais trop poser de problème du moment que ça soit pour la bonne cause et en l'occurence là se n'est pas justifié. J'ai sentis la douleur du feu, les coups martelant mon corps. Comme un automate j'ai laissé faire jusqu'à tomber par terre. Bloquant ma respiration et faisant en sorte de ralentir par la même occasion mon rythme cardiaque ils m'ont laissé pour mort. Et voilà je ne sais pas si on peut parler de bétises humaine mais c'est ainsi. Oui c'est ainsi que je me retrouve là dans l'infirmerie d'Hogwarts. N'allait pas croire que je suis là pour qu'on s'occuppe de moi. Non je ne suis pas un élève ni une personne impotente. C'est donc tout seul que j'ai commencé à me rafistoler sans attendre quelqu'un. Il ne manquerait plus que je tombes sur Godric et je serais vraiment dans de beaux draps.


    "Pourvus que Godric ne débarque pas."


    Mais existe t'il pire que Godric question protection et inquiétude quand il s'y met?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilisa F. Chisholm
avatar
Hogwarts - Staff
Messages : 23
Date d'inscription : 25/06/2012

ॐ It's my life and it's only mine !
۞ Secrets :
۞ Rêves :
۞ Ambitions:

MessageSujet: Re: première rencontre [pv Ilisa]   Jeu 28 Juin - 0:05

L'infirmerie était silencieuse à cette heure là. Les élèves étant en cours et le seul patient profondément endormi, Ilisa se retrouva seule. Les plafonds hauts de la salle produisaient un tel écho que le silence complet de la salle était brisé par le bruissement des draps que la jeune femme replaçait méticuleusement, ses longs doigts fins aplanissant les moindre petits plis dans le tissus. Après, une fois que tous les lits seraient faits, elle irait dans la petite alcôve qui lui servait de "bureau" pour réorganiser tous ses petits flacons et ses petits pots. Tout pour s'occuper les mains et l'esprit. S'il y avait une chose qu'elle ne pouvait pas supporter c'était d'être laissée seule à ses pensées. Ça faisait des années que ça n'était pas arrivé, élever Moira avait été assez préoccupant et fatiguant pour qu'elle n'ait jamais de moment à elle. Maintenant que sa soeur était à Hogwarts, par contre, Ilisa se retrouvait soudainement beaucoup plus seule et devait chercher tous les moyens possible de s'occuper.

Elle n'arrivait pas à échapper, par contre, aux images et aux souvenirs qui commençaient à lui revenir dans ses moment d'innactivités... ou avant de s'endormir. Elle revoyait les flammes dansantes qui léchaient les pieds et les mollets de sa mère, les cris stridents d'agonie résonnant dans ses oreilles comme si Isobel était juste derrière elle. Non, l'écossaise ne se laisserait pas atteindre comme ça, alors elle se cherchait toujours de nouveaux projets. Le dernier lit fait, elle se dirigea lentement, presque flottante vers les étagères où elle gardait ses petits pots, ses pieds nus ne produisant aucun son contre le planchier de pierre froides. Qu'est-ce qu'elle donnerait pour que quelqu'un, quelque part, vienne faire ne serait-ce qu'un peu de bruit. Le silence écrasant était trop pour la jeune femme. Elle qui ne recherchait pas particulièrement de compagnie en temps normal aurait donné beaucoup pour qu'on vienne la tirer de là.

Sa solitude fut fort heureusement interrompue. Elle n'etendit pas au départ l'homme arriver dans l'infirmerie, trop concentrée sur ses flcons divers. Qui est-ce qui avait mit la potion contre la fièvre à côté de l'onguent contre le mal de dents? Selon quelle logique est-ce que ça avait été rangé, ça? C'est seulement quand elle l'entendit parler (ce qui la fit légèrement sursauter) qu'elle réalisa que son voeu avait été exhausé. Sa attendre, elle sortit de sa petite cachette, oubliant de laisser le petit flacon qu'elle avait dans la main, pour aller voir qui venait trouver la "paix" de l'infirmerie. Elle ne connaissait pas beaucoup le concierge de l'école... mais elle ne connaissait pas beaucoup n'importe lequel de ses collègues de travail. Elle ne connaissait peut être pas vraiment John, mais elle pouvait dire qu'il avait besoin d'un sérieux rafistolage.

«Je crois qu'il donne un cours pour le moment donc il ne faut pas s'inquiéter de ça. Laissez-moi jeter un coup d'oeil...» Dit-elle, doucement, s'approchant de l'homme pour mieux juger ses blessures. Beaucoup d'hématomes, quelques coupures, rien qu'elle ne puisse pas guérir. «Qu'est-ce qui vous est arrivé?»

_________________
❝THIS IS A GIFT, IT COMES WITH A PRICE❞
And the heart is hard to translate, it has a language of it's own. It talks and tongues and quiet sighs and prayers and proclamations, in the grand days of great men and the smallest of gestures, in short shallow gasps. But with all my education I can't seem to commend it, and the words are all escaping me, and coming back all damaged. And I would put them back in poetry if I only knew how. I can't seem to understand it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Louis Smith
avatar
Gryffindor - Student
Messages : 16
Date d'inscription : 25/06/2012

MessageSujet: Re: première rencontre [pv Ilisa]   Jeu 28 Juin - 8:38

    Chaque être humain possèdent des capactiés, plus dévellopper dans certains domaines, c'est ce qui fait que nous sommes tous différents et si ressemblant en même temps. L'humain n'est pas fait pour vivre en solitaire non il est fait pour vivre en communauté, du moins en règle générale car il exite bien des exeptions plus ou moins marquées. Par exemple si on me regarde on peut croire que je suis un vagabond, un être solitaire qui n'a aucune atache. Détrompez vous, vous ne connaissez rien de moi. à mes yeux Godric est mon attache, mon frère et pour rien au monde je laisserai quelques choses se mettre au travers de mon chemin. Croyez moi je suis certains de cela. Tout comme je viens de prendre conscience de cette voix douce répondant à la mienne. C'est en levant la tete que je vois une demoiselle. Je ne l'a connais pas cependant quelques choses de familier , de déjà vu brille dans ses yeux mais je ne saurais dire quoi exactement. Elle souhaite jeter un coup d'oeil à mes blessures. Pour quelle raison? ah oui suis-je bête tout simplement parce qu'elle travaille ici à l'infirmerie et que c'est son métier. C'est après un soupire que je m'entends dire.



    "J'ai l'habitude de m'occupper tout seul de mes problèmes mais comme vous semblez le prendre avec délicatesse je veux bien consentir à vous laisser regarder mes blessures."


    Pour ce qui est de répondre aux questionnements du comment du pourquoi je ne sais pas si c'est très judicieux de dire la vérité après tout c'était bête de ma part de vouloir prendre l'air en dehors d'ici mais je n'aime pas me sentir prisonnier d'un mur, je veux sentir la liberté et le vent venir me fouetter le visage. C'est après un moment que je reprends

    "Je me suis retrouver au mauvais endroit au mauvais moment. C'était pas très judicieux de ma part de vouloir prendre l'air, chez certaines personnes le fait d'être différents entraine une soif de haine illimitée. Et personne ne peut l'entraver."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilisa F. Chisholm
avatar
Hogwarts - Staff
Messages : 23
Date d'inscription : 25/06/2012

ॐ It's my life and it's only mine !
۞ Secrets :
۞ Rêves :
۞ Ambitions:

MessageSujet: Re: première rencontre [pv Ilisa]   Dim 22 Juil - 17:45

[HJ: sorry du temps de réponse...]

Silencieusement, presque docilement, Ilisa inspecte l'homme assis devant elle. Délicatement, elle commence par son bras droit qu'elle inspecte scrupuleusement pour voir toutes les coupures et les hématomes, qu'elle tâte au cas où il y aurait fractures. Elle n'avait jamais rien fait d'autre de sa vie que de soigner et s'occuper des gens, et elle voyait maintenant à quel point ça lui était utile. La rouquine hochait la tête une fois de temps en temps pour signifier à son interlocuteur que malgré son silence, elle écoutait attentivement ce qu'il lui racontait, tout en continuant son évaluation. L'état du concierge était plus superficiel qu'il ne parraissait. C'étaient tous des marques qui impresionnaient plus que ne blessaient réellement. La guérisseuse finit pas récupérer un peti pot d'onguent qu'elle avait dans les replis de sa robe et commença à en appliquer généreusement sur les plaies.

La haine illimitée pour la différence... Un petit sourire amer se dessina sur les lèvres de la jeune femme qui ne savait que trop bien ce que c'était. Elle connaissait les hommes (et certaines femmes) sur tous leurs côtés les moins resplendissants. Ilisa ne pouvait compter le nombre de coups, petits ou gros, qu'elle avait reçus dans la rue pour la simple et bonne raison qu'elle était une gamine qui faisait ce qu,elle pouvait, ce qui n'était pas assez pour les autres. Elle avait vu les regards de dégoût posés sur elle ou sur sa mère parce qu'elles n'étaient pas ce qui plaisait aux autres. Par merlin, la jeune femme avait assister à l'exécution complètement gratuite de sa mère simplement parce que les autres avaient besoin d'une tête de turc.

«Je crois que vous vous en êtes très bien tiré, de ce que je vois. Vous m'avez l'air de quelqu'un de très fort. J'ai vu des hommes être plus mal en pis que vous pour beaucoup moins.» fini-t-elle par sourire en appliquant avec une légerté presque inhumaine un peu d'onguent sur une large plaie dans le front de l'homme. Il y avait quelque chose en lui qui rappelait à la jeune femme sa propre personne. Il avait cette force et cette amertume qu'elle avait gagné avec le temps.

_________________
❝THIS IS A GIFT, IT COMES WITH A PRICE❞
And the heart is hard to translate, it has a language of it's own. It talks and tongues and quiet sighs and prayers and proclamations, in the grand days of great men and the smallest of gestures, in short shallow gasps. But with all my education I can't seem to commend it, and the words are all escaping me, and coming back all damaged. And I would put them back in poetry if I only knew how. I can't seem to understand it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: première rencontre [pv Ilisa]   

Revenir en haut Aller en bas
 

première rencontre [pv Ilisa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Le 26 mai... La première armée permanente française...
» Cours de Sport [première classe arrivée]
» Première nuit dans Dreamland...
» Pas touche, je l'ai vu en première. [Déborah]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Founders Time :: Howarts'Inside :: Deuxième Etage :: Infirmerie-